Les tracteurs à voie normale

Les tracteurs à voie normale

type 020 C

Destinés à l'exploitation des lignes affermées de Richelieu et du Morvan, ces tracteurs furent réalisés par les Ateliers de Montmirail, à partir de 1949. D'abord à deux essieux, le modèle de base fut très rapidement modernisé, puis sa puissance augmentée afin d'assurer un service sur des lignes à débit important.

Histoire du tracteur type 020C

Désirant développer leur département construction ferroviaire, les C.F.D. s'orientèrent vers des types aptes à l'emploi chez les embranchés et même à la S.N.C.F.

Certaines unités y furent employées et une série construite : les 71 000. Si la Société Nationale vient d'en terminer l'amortissement, il n'en demeure pas moins vrai que certains exemplaires survivent et sont toujours employés aussi bien sur des Chemins de Fer Touristiques que sur des réseaux secondaires.

La plupart des engins construits circulent toujours, après avoir changé plusieurs fois de propriétaires, ce qui démontre bien la robustesse de ces matériels.

Au cours de leur carrière quelques tracteurs firent un service sur les deux lignes à voie normale de la Compagnie. Les C.F.D. se sont séparés de l'ensemble de leur parc, la S.N.C.F. mettant ses propres matériels à la disposition de la Compagnie pour des raisons financières évidentes.

Les engins type 020 C servirent de bancs d'essais à la transmission Asynchro et furent mis en service sur les deux lignes affermées pour en tester les performances.

Description du tracteur type 020C

Montés sur deux essieux, ils étaient équipés de deux moteurs Willème 180 CV du type en usage sur les tracteurs type Montmirail à voie métrique. La cabine centrale du type employé sur la série 850 et mise au gabarit VN était encadrée par deux capots analogues à celui du tracteur 201. Un carter, protégeant le tuyau d'échappement, avait été placé sur les faces frontales des cabines, entre les deux baies.

Chaque capot contenait le moteur et ses auxiliaires et chacun des groupes commandait un essieu. Le réservoir à carburant était placé sous la cabine de conduite et les sablières sous les plateformes de visite des moteurs. Les accès étaient identiques au tracteur type 400.

Ils pesaient 33 t et pouvaient atteindre la vitesse maximum de 40 km/h.

Leur livrée était vert foncé et les traverses de tamponnement portaient en blanc sur fond rouge le numéro du tracteur. Il n'existait pas de mention indiquant le nom de la Compagnie et seules les plaques de construction étaient fixées sur le châssis sous le poste de conduite.

Livraison et affectations du tracteur type 020C

Ces tracteurs au nombre de trois furent tous construits par les Ateliers de Montmirail.

Tracteur type 020 C à voie nromale (Collection J.C. RIFFAUD)
Tracteur type 020 C à voie nromale (Collection J.C. RIFFAUD)

TRACTEUR 020 C 110 A

Construit en 1949, il fut livré le 20 octobre 1949 et affecté au dépôt d'Autun. Après de nombreux essais en ligne, il fut affecté à la traction des trains légers de marchandises jusqu'au 12 décembre 1955, date à laquelle il fut muté au dépôt de Richelieu, où il prit la relève du 020 C 110 B.

Arrivé à bout de potentiel début 1969, il fut expédié à Montmirail pour R.G., puis vendu le 20 septembre de la même année à B.S.N. Vayres.

TRACTEUR 020 C 110 B

Construit en 1950, il fut affecté le 8 juin 1950 au dépôt de Richelieu. Mis à l'essai sur la ligne, il remorqua l'ensemble des convois marchandises, puis fut vendu le 28 mai 1956 au Chemin de Fer de Mamers à Saint-Calais.

Il fut remplacé par le 020 C 110 A.

TRACTEUR 020 C 113

Construit également en 1950, pour équiper la ligne du Morvan, il fut reçu à Autun le 15 février 1951, en vue de remplacer le 020 C 110 A Prévu pour Richelieu. Il assura du service jusqu'au 5 septembre 1969, date à laquelle il fut muté à Richelieu pour remplacer le 020 C 110 A vendu au M St C.

En 1974, il fut vendu à la Régie Ferroviaire Richelaise (R.F.R.), nouvel exploitant de la ligne de Richelieu.

source : MTVS 1989-1

Articles connexes

Les premiers essais

le tracteur Petolat des C.F.D.

Afin d'effectuer les nombreuses man?uvres en gare de Gueugnon sur leur résea...

Les premiers essais

Les tracteurs de série

type Indre-et-Loire (Série 11 à 16)

Après la construction du tracteur n° 4, les C.F.D. déterminèrent le type ...

Les tracteurs de série

Les tracteurs de série 

type Charentes (Série 50-62-70-201)

Suivant les directives de l'Administration Centrale, M. Esbelin, qui avait d...

Les tracteurs de série 

Les tracteurs de série

type Dordogne (Série 650 à 652)

Destinés à la modernisation du réseau de la Dordogne et commandé par le D...

Les tracteurs de série

Les tracteurs de série

type Montmirail (Séries 851 à 852 et X à Y)

Ces quatre tracteurs faisaient partie des premières réalisations des tous n...

Les tracteurs de série
Contactez-nous