Les premiers essais

Les premiers essais

le tracteur Petolat des C.F.D.

Afin d'effectuer les nombreuses man?uvres en gare de Gueugnon sur leur réseau de Saône-et-Loire, le Cie C.F.D. employa une locomotive à vapeur jusqu'en 1930. A cette époque, le trafic important ne permettant plus la présence d'une locomotive de réserve, les C.F.D. décidèrent l'acquisition d'un petit locotracteur de man?uvre à essence afin de libérer la locomotive affectée à Gueugnon, cette dernière devant assurer ce service de réserve.

Accès à notre gamme locotracteurs

Le réseau de Saône-et-Loire, desservant les Forges de Gueugnon, était contraint d'assurer un important service de man?uvres dans cette gare. Pour ce faire, la machine 030 Fives-Lille « L'Anguille » avait été détachée du dépôt de Mortcerf. Cette machine ayant été vendue aux Forges de Gueugnon pour desservir leur réseau intérieur en 1914, le dépôt de Toulon-sur-Arroux avait dû fournir une machine de la concession pour la remplacer. En 1930, cette locomotive devenant nécessaire pour faire face au service de ligne, la Compagnie envisagea d'acquérir un petit tracteur à essence pour son remplacement. Après différentes consultations auprès des constructeurs, elle opta pour un modèle à deux essieux fabriqué par la Maison Petolat de Dijon.

Description du tracteur Petolat des C.F.D.

Cet engin était équipé d'un moteur Austro-Daimler de 12 CV entraînant les deux essieux au moyen de chaînes. Le moteur était placé sous un petit capot avant. La cabine, à toit débordant vers l'avant, était placée à l'arrière et se prolongeait par un petit capot abritant le réservoir à carburant et un coffre à outils. Une plateforme avec rambarde renforcée avait été aménagée à l'avant pour les agents des man?uvres. Un marchepied courait de chaque côté tout le long du véhicule. La visibilité était réduite, seules deux lucarnes étant percées à l'avant et à l'arrière. Son poids était de 4 t.

La livrée de ce tracteur était gris clair et les inscriptions peintes en jaune se limitaient au monogramme de la compagnie et à son immatriculation portés de chaque côté de la caisse.

Locotracteur P.E. 5 des C.F.D. en gare de Cheylard (Cliché B. ROZE)
Locotracteur P.E. 5 des C.F.D. en gare de Cheylard (Cliché B. ROZE)

Livraison et affectations du tracteur Petolat des C.F.D.

Immatriculé PE 5, il fut livré à Toulon-sur-Arroux le 9 juillet 1930, puis essayé deux jours après. Il était capable de remorquer une rame de 4 à 5 wagons à la vitesse de 12 Km/h. Mis à la disposition de la gare de Gueugnon à partir du 12 août 1930, il concourut également aux man?uvres à l'intérieur de l'usine des Forges de Gueugnon.

Il resta affecté à ce service jusqu'à la fermeture du réseau en 1954, puis fut muté au dépôt du Cheylard le 28 juillet de la même année, où il remplaça la dernière machine type IG aux man?uvres de gare. Il fut attribué au Chemin de Fer Touristique du Vivarais (C.F.V.) fin 1968.

source : MTVS 1989-1

Articles connexes

Les tracteurs de série

type Indre-et-Loire (Série 11 à 16)

Après la construction du tracteur n° 4, les C.F.D. déterminèrent le type ...

Les tracteurs de série

Les tracteurs de série 

type Charentes (Série 50-62-70-201)

Suivant les directives de l'Administration Centrale, M. Esbelin, qui avait d...

Les tracteurs de série 

Les tracteurs de série

type Dordogne (Série 650 à 652)

Destinés à la modernisation du réseau de la Dordogne et commandé par le D...

Les tracteurs de série

Les tracteurs de série

type Montmirail (Séries 851 à 852 et X à Y)

Ces quatre tracteurs faisaient partie des premières réalisations des tous n...

Les tracteurs de série
Contactez-nous
{sticky-elm}