Les Autorails légers de C.F.D

Les Autorails légers de C.F.D

(Chemins de Fer Départementaux)

Le terme d'autorail léger doit être associé à une remise en cause d'un certain nombre de contraintes vieilles de 150 ans, si l'on veut bien lui donner un sens. Ce qui suppose que l'on envisage, pour ce matériel de nouvelles conditions d'exploitation et en particulier la non-banalisation avec le matériel classique. Sinon cette notion de légèreté doit être remplacée par le terme d'autorail bon marché.

Les conditions requises pour parler d'autorail léger

Le terme d'autorail léger doit être associé à une remise en cause d'un certain nombre de contraintes vieilles de 150 ans, si l'on veut bien lui donner un sens. Ce qui suppose que l'on envisage, pour ce matériel de nouvelles conditions d'exploitation et en particulier la non-banalisation avec le matériel classique. Sinon cette notion de légèreté doit être remplacée par le terme d'autorail bon marché.

Si, en effet, il est impératif de :

1° Garder le châssis à la hauteur du tamponnement normalisé à 1 m 025 pour subir les essais de compression de 150 tonnes pour être incorporé au matériel traditionnel.

2° Peser un minimum de 12/13 tonnes par essieu pour assurer le shuntage.

3° Utiliser des composants ferroviaires exclusivement pour lesquels il n'y a aucune concurrence possible sur le marché.

Il n'y a alors plus ni autorail léger, ni autorail bon marché et la SNCF peut proposer un large choix de solution éprouvées depuis le 150 cv unifié jusqu'au récent X 2100.

Exploitation de tronçons de voies existantes ou réouverture de certaines lignes.

  • Etat de la voie, moyen, avec un minimum d'entretien pour ne pas pénaliser ce mode de transport par rapport à la route.
  • Flux de voyageurs moyen, mais suffisamment régulier dans le temps pour assurer un remplissage normal de nombreuses dessertes journalières.
  • Conduite et exploitation par un seul agent percevant le prix des places ou contrôlant le titre de transport.

Les différents types d'autorails légers

  • Type à deux essieux rigides. Empattement 7 à 10 m peu adapté aux courbes de R inférieures à 250 m.
  • Type à deux bogies pour réseaux à courbes serrées ou de montagne (par exemple BLANC-ARGENT ou CORSE).

De même l'autorail peut être destiné à circuler seul ou tout au plus avec une remorque ou devenant une véritable « locomotive » et tractionner plusieurs remorques. Cas des autorails « tous services » SNCF ou des autorails CORSE type X 5000 (monomoteur ou bimoteur).

Les autorails Billard (CFD) circulent encore sur les lignes affermées d'autun comme draisines ou sur des chemins de fer touristiques.
Les autorails Billard (CFD) circulent encore sur les lignes affermées d'autun comme draisines ou sur des chemins de fer touristiques.

Les critères essentiels à retenir

  • Economie d'utilisation
  • Choix du confort minimum, plutôt que celui de la vitesse
  • Capacité moyenne avec possibilité éventuelle de voyageurs debout en cas d'affluence occasionnelle et non prévue, type cars urbains ou métros.
  • Marche en unités multiples en cas d'affluence permanente ou prévue.
  • Pas de compartiment toilette, comme cars de ligne ou tramways.

La présentation d'une solution légère CFD

Ce problème avait passionné la Compagnie en 1943 lorsque l'exploitation ferroviaire était l'activité n° 1 de la Compagnie (en 1940 elle exploitait près de 2500 km de voies ferrées avec 3850 véhicules).

C'est pourquoi, dès 1945, cinq prototypes avaient été commandés aux Etablissements BILLARD à Tours (Voir fiche technique de ce matériel en Annexe N° 1).

A cette occasion, M. ZENS, le Directeur des CFD à l'époque publiait en 1947  l'article « Autorails légers pour voie normale à faible trafic ».

Par la suite, les ateliers CFD de Montmirail devaient construire dix engins similaires de puissance légèrement accrue 120 cv PANHARD plus un certain nombre de remorques.

En 1968, date de leur retrait de la ligne Avallon-Autun, ces autorails avaient effectué plus de 8 000 000 de km. Il est intéressant de noter que le coût de ces engins (location- + grand entretien + petit entretien) était inférieur au seul prix d'entretien des autorails unifiés 150 cv.

C'est pourquoi nous estimons que ce genre d'autorail peut être une excellente base pour un autorail léger et, en Annexe N° 3, nous montrons ce qu'il pourrait être si nous devions le construire en 1983.

Les CP sous la neige. A Entrevaux, un SY en livrée jaune assurant une relation Digne-Nice. Décembre 1981 (Photo M. Dahlstrom Rail Magazine)
Les CP sous la neige. A Entrevaux, un SY en livrée jaune assurant une relation Digne-Nice. Décembre 1981 (Photo M. Dahlstrom Rail Magazine)

Le coût estimé d'exploitation de différentes solutions

Les tableaux 1 et 2 donnent des indications sur le coût comparatif de différentes solutions CFD, les principales hypothèses retenues étant les suivantes :

  • Parcours annuel moyen : 80 000 km/an
  • Amortissement sur dix ans
  • Frais financiers : 14 %/an.
L'Autorail X 5001 des CFC en essais sur le Blanc Argent à la Ferté-Imbault. Octobre 1981 (Photo Ph. Carré. Rail Magazine)
L'Autorail X 5001 des CFC en essais sur le Blanc Argent à la Ferté-Imbault. Octobre 1981 (Photo Ph. Carré. Rail Magazine)

Pour conclure

La dernière partie du Tableau 2 résume le prix de revient à la place offerte et le choix peut s'en inspirer, compte tenu du nombre de voyageurs à transporter.

ÉTUDE COMPARATIVE DIFFÉRENTS TYPES AUTORAILS
Capacité Poids à vide Poids en charge Puiss. installée PRIX Prix par place Poids par place Puiss. mas­ sique Puiss. cv/voy.
width="143"> Autorail léger C.F.D................... Autorail léger + Remorque 409121401 250 0003125022511,663,5
width="143"> légère ................................... 80 16 221402 070 00025 8752006,361,75
width="143"> Autorail type C.F.D. B A ............ Autorail type + Remorque 5225292402 850 00054 8074808,274,61
width="143"> Bogie..................................... 108/td}43522404 800 00044 4443984,612,22
width="143"> Autorail type C.F.D. X 5001 .... Autorail type+Remorque 4832365003 300 00068 75066615,6210,41
width="143"> Bogie..................................... Autorail type+ 2 remorques Bo- 1045059 /td}5005 250 00050 4804808,474,80
width="143"> gie ....................................... 16068825007 200 00045 0004256,093,12
COÛT ANNUEL DES DIFFÉRENTES SOLUTIONS D'AUTORAIL LÉGER
Matériel envisagéAmortis­sementConduiteFraisvariablesEntretiencourantEntretienpériodiqueTotalannuelPrix de Revient kmCoef. de remplissage (5,035 F/ voyageur)Prix de Revient par place offerte
Autorail léger C.F.D...................Autorail léger + Remorque240 000240 00066 00030 000100 000676 0008,4560 %0,21
légère ...................................395 000240 00076 00035 000120 000866 00010,8338,7 %0,135
Autorail type C.F.D. B A ............Autorail type + Remorque Bo-544 000240 000140 00040 000200 0001 164 00014,5580,7 %0,28
gies ......................................920 000240 000160 00050 000240 0001 610 00020,1353,7 %0,186
Autorail type C.F.D. X 5000 .... Autorail type +1 Remorque Bo-632 000240 000160 00045 000240 0001 317 00016,4697,9 %0,34
gies ......................................Autorail type+2 remorques Bo-1 006 000240 000180 00055 000280 0001 761 00022,0160,5 %0,21
gies ......................................1 380 000240 000200 00065 000320 0002 205 00027,5649 %0,172
TABLEAU 3
CapacitéPrix Revient/km Prix Revient/km par voyag. N voy. à 0,35 N voy. à 0,30 Coef. remplissage (0,35)
Autorail léger C.F.D................................................40 8,45 0,21 24 28 60 %
Autorail léger + Remorque légère ............................... 80 10,83 0,135 31 36 38,7 %
Autorail type C.F.D. BA .......................................... 52 14,55 0,28 42 49 80,7 %
Autorail type + Remorque Bogies ............................... 108 20,13 0,186 58 67 53,7 %
Autorail type CiF.D.X 5000 ...................................... 48 16,46 0,34 47 55 97,9 %
Autorail type +1 Remorque ....................................... 104 22,01 0,21 63 73 60,5 %
Autorail type+2 remorques ....................................... 160 27,56 0,172 79 92 49 %

source : L'autorail léger, Compte rendu du Colloque d'Exporail 1982, de Gérard ROBERT

Articles connexes

Autorails légers pour voie normale à faible trafic

Par M. ZENS, Directeur de la Cie des Chemins de Fer départementaux paru dans l'Industrie des Voies Ferrées et Transports Automobiles - Septembre 1947

« La question des transports dans les campagnes est un des plus importants ...

Autorails légers pour voie normale à faible trafic
Contactez-nous