Exemples de differents modèles d'Autorail Billard

Exemples de differents modèles d'Autorail Billard

Par ordre de fabrication

De nombreux autorails et remorques ont été construits dans les ateliers Billard. Ci-dessous figurent deux exemples d'autorails Billard :  la première commande des CFD et le nouveau type d'autorail pour le réseau de la Corse.

Les autorails A 135 D1, n° 501 à 503

(Type « Porcinet »)

Il s'agit là de la première commande des C.F.D. aux Etablissements Billard, en date du 12 septembre 1934. Ces trois autorails étaient équipés d'un moteur Berliet MDK de 135 CV, qui fut remplacé, en 1946, par un moteur Willème de 100 CV. Spacieuse et confortable, la caisse offrait 36 places assises sur des banquettes en cuir.

Voici les dimensions principales :

Longueur 12,05 m

Largeur 2,40 m

Hauteur (au-dessus du rail) 2,70 m

Tare 11 t

Ces autorails ont été livrés aux dates suivantes : 10/01/1935, 06/02/1935 et 06/03/1935, pour le réseau Sud de l'Indre-et-Loire.

Le 501, après avoir été présenté officiellement aux parlementaires, ingénieurs des ponts et chaussées et représentants des C.F.D., sur le parcours Esvres - Ligueil, vers le 15 janvier 1935, est parti à Laroche - Migennes pour faire ses essais et y être présenté le 26/01/1935. Il a été de nouveau essayé sur la ligne Le Blanc - Argent le 02/02/1935 avant de revenir à Ligueil où il a pris son service fin février 1935. Les autorails 501, 502 et 503 ont toujours assuré le dur service de la ligne Ligueil-Loches-Ecueillé.

Il est bon de noter que le prototype original, sorti de chez Billard sous le n° 688 (les 501, 502 et 503 sont sortis sous les n° 712, 713 et 714), destiné au Congo-Océan, a été sorti des usines Billard la nuit, mis sur la voie des tramways de Tours et acheminé ainsi sur le réseau Nord des C.F.D. pour ses premiers essais.

Le 503 fut détruit par collision avec le locotracteur n° 13, le 19 juillet 1949. Le 501 et le 502 furent vendus, le 26 février 1952, au R.T.M. desservant le delta du Rhin au départ de Rotterdam. Le 501 est devenu la motrice M 2001 et le 502 a été transformé en remorque 2011.

Autorail 502, type A 135 D1, sur les C.F.D. à Ligueil, en 1937
Autorail 502, type A 135 D1, sur les C.F.D. à Ligueil, en 1937
Autorail 101, prototype A 210 D, en gare de Bastia
Autorail 101, prototype A 210 D, en gare de Bastia

Les autorails A 210 D, n° 101 à 106

C'est un nouveau type d'autorail, spécialement étudié pour le réseau de la Corse. Le n° 101 fut commandé comme prototype le 01/6/1934. Il fut livré le 15/06/1935. Il était équipé d'un moteur MAN de 210 CV, type LCV, et d'une boîte de vitesse Winterthur.

Voici ses caractéristiques principales :

  • Longueur (hors tout) 17,595 m
  • Largeur 2,400 m
  • Hauteur (au-dessus du rail) 2,740 m
  • Empattement du bogie moteur 2,600 m
  • Empattement du bogie porteur 1,600 m

La caisse est divisée en deux compartiments cloisonnés, de part et d'autre de la porte d'accès. 25 places assises dans le grand compartiment, séparé du moteur par un compartiment postal, W.C. toilette, près de la porte centrale. 16 places assises dans le petit compartiment, prévu en 1re classe, côté bogie porteur, au-dessus duquel se trouve un vaste compartiment à bagages et un poste de conduite.

Les autorails suivants, n° 102 à 106, ne furent commandés que le 29/07/1935. La carrosserie était quelque peu différente du modèle n° 101. De lignes élégantes et harmonieuses, aux faces galbées, ces beaux autorails étaient équipés d'un moteur MAN 834, pour les 102 et 103, et d'un moteur MAN L.W. pour les 104 à 106. Ils étaient en outre équipés de la boîte de vitesse Mi- nerva, type 84.000, qui fut ensuite généralisée sur tous les autres autorails Billard.

Les 102 et 103, furent livrés le 01/07/1936 ; les 104, 105 et 106, le 10/01/1937.

Les autorails 102 et 103 ont été détruits pendant la guerre. Les 104 et 105 ont été transformés en remorques, en mai 1957.

En avril 1958, le n° 105 a été rééquipé en autorail et doté d'un moteur Moyse de 220 CV.

Le bogie moteur du 103 a servi à la construction d'un locotracteur n° 403, aujourd'hui réformé.

Ainsi restent encore en service les autorails n° 101, 105 et 106, et le n° 104 transformé en remorque.

Autorail 106,série 102 à 106 des A 210 D de la Corse, à Bastia
Autorail 106,série 102 à 106 des A 210 D de la Corse, à Bastia

source : Chemins de Fer Régionaux et Urbains 108 1971-VI

Articles connexes

Autorails légers pour voie normale à faible trafic

Par M. ZENS, Directeur de la Cie des Chemins de Fer départementaux paru dans l'Industrie des Voies Ferrées et Transports Automobiles - Septembre 1947

« La question des transports dans les campagnes est un des plus importants ...

Autorails légers pour voie normale à faible trafic
Contactez-nous