Locomotives avec essieu porteur à l'avant ; type 200

Locomotives avec essieu porteur à l'avant ; type 200

Ces machines dérivaient du type 49 que l'on avait amélioré pour lui faire atteindre de plus grandes vitesses, but que la Compagnie s'était fixé, notamment pour les lignes en correspondance à leurs deux extrémités avec les grandes compagnies et dont, pour la plupart du temps, les temps de parcours devaient être diminués. D'autre part, les C.F.D. désiraient améliorer leurs prestations en offrant au public la possibilité de se déplacer plus rapidement au moyen de trains légers s'affranchissant des man?uvres dans les gares.

Description des locomotives type 200

Ce nouveau type, dont la construction en avait été confiée à la S.A.C.M. de Belfort, se différenciait du modèle Charente par l'élévation du timbre de la chaudière porté de 10 à 11 kg et par l'augmentation du diamètre des roues motrices (1.000 m contre 0,900 m), ces deux paramètres permettant de lui conserver un effort de traction identique. L'empattement et la longueur de la machine avaient dû, de ce fait, être modifiées. Les caisses à eau avaient été prolongées jusqu'à l'avant du corps cylindrique augmentant leur capacité de 1000 I.

En conséquence, la nouvelle machine obtenue, du type 110 du constructeur, voyait son poids augmenter d'environ 1 t.

Par ailleurs, cette locomotive avait une allure extérieure comparable au type de base.

Les deux derniers exemplaires livrés possédaient des soupapes à charge directe placées sur le dôme de prise de vapeur.

Les machines étaient peintes en vert très foncé et les traverses avant et arrière en rouge, bordées de blanc. Les caisses à eau portaient deux plaques ovales, l'une du constructeur au niveau de l'abri, l'autre portant le nom de la compagnie et l'immatriculation de la machine. Subies traverses de tamponnement cette immatriculation était portée en blanc de part et d'autre du tampon central. Pour les deux derniers exemplaires, du type 173 du constructeur, en provenance de Graffenstaden, la plaque ovale de la compagnie avait été remplacée par deux plaques rectangulaire, l'une portant le monogramme C.F.D. et l'autre l'immatriculation du véhicule.

Une plaque d'immatriculation rectangulaire avait été également fixée sur la porte de boite à fumée.

Locomotive type 200, n°207 au dépôt de Toulon-sur-Arroux
Locomotive type 200, n°207 au dépôt de Toulon-sur-Arroux

Livraison et affectation des locomotives type 200

Une commande primitive de 6 unités numérotées 201 à 206 fut livrée en 1893 au réseau de Saône-et-Loire pour l'équipement de la ligne de Digoin à Etang. Affectées au dépôt de Toulon-sur-Arroux, elles furent appréciées pour leur bonne tenue de voie, grâce à leur bissel avant, et leur capacité de remorquer de lourds convois à des vitesses honorables.

Il n'est donc pas étonnant de voir la Compagnie adopter le même type de locomotives pour armer la seconde ligne du réseau reliant Toulon-sur-Arroux à Bourbon-Lancy en 1900. Deux unités supplémentaires furent ainsi fournies par le même constructeur. Immatriculées 207 à 208, elles furent attachées à l'annexe traction de Bourbon-Lancy.

Enfin deux autres exemplaires construits dans les ateliers de Graffenstaden en juin 1927, ceux de Belfort ayant cessé la construction de locomotives en 1924, furent approvisionnés pour renforcer le parc devenu insuffisant, en raison de l'augmentation du trafic en provenance des Forges de Gueugnon. Immatriculées 209 à 210, elles furent basées à Toulon-sur-Arroux.

Plusieurs mutations affectèrent ce parc homogène aux excellentes performances :

Locomotive n° 201 au cours d'un levage au dépôt de Toulon-sur-Arroux
Locomotive n° 201 au cours d'un levage au dépôt de Toulon-sur-Arroux

Les autres unités furent réformées en 1953, à la fermeture de la dernière ligne du réseau encore survivante, les machines n° 208 et 209 étant déjà garées respectivement depuis Février 1933 et Avril 1935.

Plan des locomotives type 200 série 201-207.
Plan des locomotives type 200 série 201-207.
Photo de constructeur de la locomotive n° 210, type 200, série 2019-210, dans la cour des ateliers S.A.C.M. de Graffenstaden
Photo de constructeur de la locomotive n° 210, type 200, série 2019-210, dans la cour des ateliers S.A.C.M. de Graffenstaden
Vue avant de la locomotive n° 209, montrant les détails du marquage
Vue avant de la locomotive n° 209, montrant les détails du marquage
TABLEAU DE LIVRAISON DES LOCOMOTIVES TYPE 200
N° C.F.D.N° de Con.ConstructeurAnnée Const.Date de livraisonDate de mise en serviceObservations
2014451SACM Belfort189325.06.9314.08.93Vendue 1950
2024452189323.07.9314.08.93Détruite 1945
2034453189327.06.9314.08.93Vendue 1950
2044454189326.06.9314.08.93Tracteur 204
2054455189304.07.9319.09.93Réforme 1953
2064485189324.10.9317.11.93Réforme 1953
2074951190025.05.0020.06.00Réforme 1953
2084952190025.05.0020.06.00Réforme 1953
2097448SACM Graffen192715.06.2701.08.27Réforme 1953
2107449192715.06.2701.08.27Vendue 1949

source : MTVS 1988-4

Articles connexes

Contactez-nous