Les installations du réseau de la Corse

Les installations du réseau de la Corse

Les gares en Corse

La ligne centrale, construite par l'État, reflète l'idée que l'on se faisait à l'époque d'un chemin de fer d'intérêt général. Calquées sur les grandes s?urs du continent, les gares ont les bâtiments voyageurs (BV) séparés de la halle à marchandises. Ces halles sont desservies par une voie en impasse, embranchée sur une voie d'évitement. En revanche, les deux autres lignes bénéficient du système type C.F.D. pour certaines de leurs stations, consistant en l'édification du B.V. avec halle

La gare centre de Bastia

C'est la gare la plus importante du réseau. Elle comporte les ateliers et dépôts des locomotives et autorails. C'est dans ce centre que sont effectués, depuis la naissance du réseau, tous les gros travaux de réparation et d'entretien du matériel roulant. Au cours des ans, la disposition des voies fut modifiée. Nous en donnons le plan à l'époque de 1937 (apogée du réseau). Actuellement cette gare a subi une modification profonde, les ateliers étant transférés à Casamozza et le bâtiment « voyageurs » reporté à l'emplacement des anciennes remises à voitures.

Le raccordement au port, initialement embranché côté origine de la gare, avait reçu une voie directe supplémentaire côté tunnel, formant ainsi un vaste triangle américain permettant le retournement des autorails de grande longueur d'une part, et l'accès direct au port des trains en provenance d'Ajaccio.

Croisement des trains autorails en gare de Vizzavona. On aperçoit au fond l'entrée Nord du tunnel. (Cliché C. SCHNABEL)
Croisement des trains autorails en gare de Vizzavona. On aperçoit au fond l'entrée Nord du tunnel. (Cliché C. SCHNABEL)

A l'heure actuelle, ce raccordement a été supprimé et la majeure partie des bâtiments ateliers ont été détruits ainsi que l'ancienne halle à marchandises et le B.V. Ce dernier, après avoir vécu une solution provisoire vient de nouveau d'être édifié conjointement avec les bureaux de la Direction Locale, dont l'ancien bâtiment a été lui aussi rasé pour permettre l'implantation de la nouvelle Préfecture de Bastia.

Une nouvelle halle à marchandises a été construite et seuls les ateliers autorails ont été conservés pour l'entretien courant du matériel.

Un faisceau de trois voies à quai a été créé pour le service des voyageurs, ainsi qu'un ensemble de voies de garage pour les véhicules marchandises.

Vue générale des ateliers de Bastia après la guerre de 1939-1945. De gauche à droite Autorail Renault, Tracteur Brissonneau et Lodz, draisine Billard. (Cliché B. ROZE)
Vue générale des ateliers de Bastia après la guerre de 1939-1945. De gauche à droite Autorail Renault, Tracteur Brissonneau et Lodz, draisine Billard. (Cliché B. ROZE)

Les nouveaux ateliers de Casamozza

Du fait de la suppression à Bastia des ateliers principaux, il fallut prévoir leur reconstruction dans un autre site. Le seul terrain disponible, à proximité étant situé à Casamozza, ceux-ci furent édifiés à l'emplacement de l'ancien faisceau de garage, profondément remanié pour la circonstance. Deux bâtiments métalliques modernes abritent un outillage adapté pour les travaux les plus importants dans un atelier de levage et un atelier de wagonnage. Dans ceux-ci, tous les travaux de G.R.G. et de réparations sont effectués sans difficultés. Le seul inconvénient est l'éloignement de la gare centre de Bastia.

Les ateliers de wagonnage vers 1971. De gauche à droite, autorail Billard ex P.O.C., autorail Renault. (Cliché C. SCHNABEL)
Les ateliers de wagonnage vers 1971. De gauche à droite, autorail Billard ex P.O.C., autorail Renault. (Cliché C. SCHNABEL)
GARE DE BASTIA (état actuel)
GARE DE BASTIA (état actuel)

La gare d'Ajaccio

Gare terminus de la ligne centrale, le B.V. est situé face aux voles des trains de voyageurs, qui au nombre de trois en Impasse sont desservies par deux quais. Trois voies sont également prévues pour le service des marchandises, dont l'une dessert le quai découvert et la halle à marchandises séparés du B.V. Une voie de débord en Impasse complète le faisceau P.V. Une remise à machines desservie par trois voies, dont l'une est accessible aux deux extrémités et possède une fosse à piquer forme le faisceau réservé à la traction. Un parc à charbon et un château d'eau complètent le tout.

Train rapide spécial en gare d'Ajaccio, remorqué par le tracteur n° 402. /Cliché B. ROZE)
Train rapide spécial en gare d'Ajaccio, remorqué par le tracteur n° 402. /Cliché B. ROZE)
GARE DE BASTIA (état actuel)
GARE DE BASTIA (état actuel)

Actuellement, seule une voie subsiste pour le garage des autorails et leur entretien, le dépôt ayant été supprimé au bénéfice d'un poste d'entretien pour les réparations courantes ne justifiant pas l'immobilisation d'un personnel nombreux.

Vue générale des installations de la P.V. à Ajaccio. Train autorail quittant la gare pour Bastia. Vue générale des installations de la traction et des bureaux de l'exploitation à Ajaccio (Cliché B. ROZE)
Vue générale des installations de la P.V. à Ajaccio. Train autorail quittant la gare pour Bastia. Vue générale des installations de la traction et des bureaux de l'exploitation à Ajaccio (Cliché B. ROZE)

La gare de Calvi

Gare terminus de la ligne de la Balagne, elle était prévue comme gare de passage, en vue du prolongement sur Ajaccio. De ce fait, le B.V. est situé comme dans une gare normale. Initialement, les quais étaient décalés, de : façon à ce que la voie I forme tiroir pour la man?uvre de la locomotive. Depuis quelques années la voie 2 a été : prolongée, et une troisième voie posée pour le garage des autorails. Une voie en impasse dessert la halle à marchandises et le quai découvert. Sur cette même voie, s'embranchait la desserte de la rotonde à trois voies des locomotives, équipée d'un pont tournant Le long de cette voie était édifié le parc à combustible.

Vue du B.V. de Calvi côté cour des voyageurs. On distingue une locomotive manoevrant sur le tiroir. (Collection J. RENAUD)
Vue du B.V. de Calvi côté cour des voyageurs. On distingue une locomotive manoevrant sur le tiroir. (Collection J. RENAUD)
GARE DE CALVI
GARE DE CALVI
Vue générale des installations de la traction à Calvi (Cliché B. ROZE). Vue de la halle P.V. de Calvi (Cliché J. RENAUD).
Vue générale des installations de la traction à Calvi (Cliché B. ROZE). Vue de la halle P.V. de Calvi (Cliché J. RENAUD).

Les gares d'embranchement

Au nombre de deux, ces gares, jadis très importantes, ont actuellement perdu une bonne partie de leur activité. Nous les décrirons dans leur forme initiale.

La gare de Casamozza

Desservie par trois voies à quai pour les voyageurs, elle était également équipée d'une voie de marchandises embranchée à ses deux extrémités sur la voie principale. Elle se terminait par une impasse desservant la halle P.V.

Vue de la nouvelle gare de Casamozza reconstruite en 1945. La halle P.V. est d'origine. (Cliché B. ROZE)
Vue de la nouvelle gare de Casamozza reconstruite en 1945. La halle P.V. est d'origine. (Cliché B. ROZE)

De plus, un faisceau de voies de garage au nombre de quatre permettait la remise des wagons P.V. inutilisés. C'est à cet emplacement que sont actuellement édifiés les nouveaux ateliers.

GARE DE CASAMOZZA (A droite état actuel)
GARE DE CASAMOZZA (A droite état actuel)

La bifurcation, par elle-même, se faisait côté Ajaccio, au moyen d'une diagonale reliant les deux voies placées côte à côte. La voie réservée à la destination de Bastia (voie I) était commune aux deux branches. Cette bifurcation permettait l'acheminement des trains directs sans rebroussement sur les directions de Porto-Vecchio et d'Ajaccio.

Correspondance Rail-Route à Casamozza. On distingue au fond l'ancien Buffet. Train autorail rapide en gare de casamozza
Correspondance Rail-Route à Casamozza. On distingue au fond l'ancien Buffet. Train autorail rapide en gare de casamozza

La gare de Ponte-Leccia

De même disposition générale que la gare de Casamozza, au point de vue des installations voyageurs et marchandises, cette station comprend à la place du faisceau de voies de garage, une voie de garage avec diagonale et une voie desservant une remise à locomotives à deux voies, ainsi qu'une impasse avec pont tournant. Un château d'eau et un parc à combustible complètent cette installation. Une double diagonale a été installée pour la bifurcation de Calvi, qui permet l'acheminement des trains directs sans rebroussement sur les directions de Calvi et de Bastia en provenance d'Ajaccio. Cependant, les trains directs Bastia - Calvi doivent rebrousser.

Vue générale de la gare de Ponte-Leccia. De gauche à droite, le buffet, le bâtiment W.C., Lampisterie et le B.V. (Cliché C. SCHNABEL)
Vue générale de la gare de Ponte-Leccia. De gauche à droite, le buffet, le bâtiment W.C., Lampisterie et le B.V. (Cliché C. SCHNABEL)

De plus, une voie supplémentaire en impasse existe côté Bastia pour servir de voie de débord.

GARE DE PONT LECCIA
GARE DE PONT LECCIA
Vue générale de la gare de Ponte-Leccia côté Nord. On aperçoit le dépôt des machines Vue générale de la gare de Ponte-Leccia côté sud. On distingue au fond à droite le château d'eau. (Cliché B. ROZE)
Vue générale de la gare de Ponte-Leccia côté Nord. On aperçoit le dépôt des machines Vue générale de la gare de Ponte-Leccia côté sud. On distingue au fond à droite le château d'eau. (Cliché B. ROZE)

La gare de Corte

Seule autre gare très importante du réseau, ayant été souvent employée comme tête de ligne des trains de section, et de ce fait possédant d'une installation de traction, elle mérite une description détaillée.

Vue de la gare de Corte côté Nord montrant le dépôt et les ateliers. (Cliché C. SCHNABEL)
Vue de la gare de Corte côté Nord montrant le dépôt et les ateliers. (Cliché C. SCHNABEL)

Desservie également par trois voies à quai pour les voyageurs, cette gare possède deux voies P.V. dont l'une desservant la halle, et une troisième servant de débord, ces trois voies étant en impasse.

GARE DE CORTE
GARE DE CORTE

Trois voies de garage, embranchées aux deux extrémités sur la voie principale, enserrent un parc à charbon, un atelier à trois voies et une remise à locomotives à deux voies. Un château d'eau double permettait l'alimentation en eau de trois grues hydrauliques.

Vue générale des installations G.V. et P.V. de la gare de Corte. Vue des dépôts et ateliers de la gare de Corte. (Cliché B. ROZE)
Vue générale des installations G.V. et P.V. de la gare de Corte. Vue des dépôts et ateliers de la gare de Corte. (Cliché B. ROZE)

Équipements divers

Il existait deux particularités sur le réseau de la Corse que l'on retrouve également sur le réseau du Vivarais, c'est la multiplicité des points de ravitaillement en eau d'une part et celle des buffets à l'usage des voyageurs d'autre part. Cet équipement, bien sûr, est consécutif au profil tourmenté de la ligne et à la longueur de celle-ci. Cette longueur engendrant des temps de parcours assez long, il n'est pas étonnant de voir le réseau jalonné de buffets prévus pour permettre aux voyageurs de se restaurer au cours du voyage, pendant les correspondances et les temps de man?uvre en gare.

Vue du B.V. de la gare d'ajaccio côté cour des voyageurs (Cliché B. ROZE)
Vue du B.V. de la gare d'ajaccio côté cour des voyageurs (Cliché B. ROZE)

Liste des points d'alimentation en eau :

  • Ligne centrale : Bastia, Casamozza, Ponte-Leccia, Soveria, Corte, Venaco, Vivario, Tattone, Vizzavona, Bocognano, Ucciani, Mezzana et Ajaccio.
  • Ligne de la côte orientale : Prunete-Cervione, Aleria, Ghisonaccia, Solenzara, Sainte-Lucie et Porto-Vecchio.
  • Ligne de la Balagne : Palasca, Le Régino et Calvi.
GARE DE L'ÎLE ROUSSE
GARE DE L'ÎLE ROUSSE

Liste des buffets :

Uniquement répartis sur la ligne centrale, ils sont au nombre de sept : Bastia, Casamozza, Ponte-Leccia, Corte, Vivario, Bocognano et Ajaccio.

Vue générale de la gare de l'Île de Rousse. Croisement des trains autorails (Cliché C. SCHNABEL)
Vue générale de la gare de l'Île de Rousse. Croisement des trains autorails (Cliché C. SCHNABEL)

source : MTVS 1984-4

Articles connexes

Contactez-nous